Archives de catégorie : Eco Conception

S’enfarger dans ses lacets…

Dévoilement du iPhone 5 à San Franscisco – 12 septembre 2012. Photo: AFP

Bon, les vacances, c’est terminé! Je retrouve mes bonnes vieilles habitudes d’écrire, et de sursauter aux informations qui nous entourent…

Aujourd’hui, c’est le dévoilement du iPhone 5. Je ne vous parlerai pas de l’obsolescence planifiée des versions précédentes du iPhone, ce serait trop facile (et le phénomène n’est pas unique au iPhone, il touche toute l’industrie de la mobilité). Le lancement du iPhone 5 m’a plus tôt rappelé une petite histoire bien amusante que j’utilise pour rappeler que la pomme n’est pas … verte! Ou du moins, la pomme est pleine de trous…

Février 2009, à l’aube de la foire commerciale du GSMA de Barcelone, cette nouvelle amène un vent positif : le GSMA et 17 manufacturiers et opérateurs de téléphonie mobile annoncent qu’ils adopteront le chargeur universel pour les téléphones mobiles. La Commission Européenne mettait aussi de la pression sur les manufacturiers en proposant ces mêmes recommandations. Les avantages d’un chargeur universel sont grands : moins de déchets (lors de la fin de vie des téléphones, les chargeurs pourront être réutilisés), et ces chargeurs pourraient ne plus être inclus au moment de l’achat d’un téléphone (donc réduction des impacts lors de la fabrication), incitant de ce fait le consommateur à conserver son chargeur précédent. Et on s’entend : un chargeur, c’est un fil avec 2 bouts dont un devient une prise, et ça n’a pas vraiment une grande valeur en terme de propriété intellectuelle!

Mais voilà, un grand absent fût remarqué lors de cette annonce de 2009 : Apple n’a pas signé l’entente de Barcelone, avec toutes sortes de prétextes. Et si vous avez pris connaissance de quelques détails de l’annonce du iPhone 5, vous voyez maintenant le lien que je tente d’amener : le nouveau iPhone 5 utilisera le connecteur Lightning, plus petit que le connecteur courant d’Apple (pour plus de détails sur ce connecteur, c’est ici). L’impact de ceci? Tous vos accessoires pour produits Apple devront être « adaptés » grâce à un bidule qui, si la rumeur se concrétise, sera vendu exclusivement par Apple. Donc en plus de ne pas suivre la voie du chargeur universel (qui utilise un connecteur standardisé), Apple force la production d’une toute nouvelle génération d’objets périphériques pour s’adapter au iPhone 5 et autres produits qui suivront.

Peut-on vraiment prétendre à un geste durable de la part d’Apple?

Advertisements

CES 2012 : Prix innovation, catégorie Eco-Design and Sustainable Technologies

J’aimerais amener aujourd’hui le sujet de Cycle de Vie de produits. C’est en feuilletant (virtuellement, sur mon iPad) les produits du CES 2012 que j’ai eu mon « eurêka moment » : un des produits honorés est-il vraiment vert?

On connait bien certains paradoxes : si une voiture électrique est alimentée par une source électrique provenant d’une centrale au charbon, est-ce vraiment un meilleur choix qu’une voiture à essence? Si votre tomate d’hiver pousse dans une serre québécoise, est-elle un meilleur choix qu’une tomate importée d’un pays où la chaleur et le soleil sont au rendez-vous toute l’année? Seule une analyse de cycle de vie de ces produits pourrait nous offrir une réponse avec justification.

Le produit dont il est question est un étui solaire de SolarFocus Technology Company Ltd pour votre Kindle, qui permet une recharge du Kindle et de le protéger du même coup. Il a été sélectionné dans la catégorie Eco-Design and Sustainable Technologies [Mise à jour janvier 2014: la liste 2012 de ces prix n’est malheureusement plus disponible]. Il se décrivait comme

Not only the epitome of GREEN, but also provide consumers with utility for powering their Kindle while « On the go ».

Wow, « epitome of GREEN » (que l’on pourrait traduire par un modèle environnemental), vraiment?

Si l’on regarde la page des spécifications pour ce produit (en date de la publication de cet article), on ne retrouve qu’une fois le terme Environnement (« The first solar book cover for the Amazon Kindle e-reader takes an environmentally friendly approach to enhancing form and utility. »), et une fois le terme Vert (« Show-off Your “Green” Gadget Everywhere You Go »). Et ce sont à peu près les seules prétentions environnementales décrites. Plutôt mince…

Pourquoi ai-je un problème avec ce produit? Sa fonction est un étui protecteur (aucun problème avec ceci), où l’on a intégré un panneau solaire permettant la recharge du Kindle sans avoir à le recharger de façon conventionnelle. Le panneau solaire remplace alors l’électricité utilisée lors d’une recharge, et seule une analyse de cycle de vie pourrait nous éclairer sur la prétention verte entre les impacts liés à la fabrication, utilisation et disposition du panneau solaire et les avantages qu’il offre sur la consommation d’énergie pour la recharge du Kindle. L’intégration d’un panneau solaire a d’autres avantages de type utilitaire : une plus grande autonomie dans l’usage du Kindle avant qu’une recharge conventionnelle ne soit nécessaire. Ici, on ignore la fonction du Kindle lui-même (celle du e-book) car ce n’est pas la fonction de l’étui (l’étui existe à cause de l’existence du produit Kindle).

Un autre facteur à considérer est la durée de vie du produit. L’étui en question est conçu exclusivement pour un seul produit (l’étui est moulé pour prendre la forme d’un modèle de Kindle), ce qui lie sa durée de vie à la vie du Kindle en question. Est-ce une bonne approche d’éco-conception? Qu’arrivera-t-il lorsqu’un nouveau modèle de Kindle aux dimensions différentes sera disponible? Les étuis précédents deviendront obsolètes? Quelle est la durée de vie programmée du Kindle (celle où le produit est rendu obsolète par l’arrivée de nouveaux produits plus performants et attirants)? Je serais prête à gager que la durée de vie réelle est plutôt courte…

J’avoue avoir lancé plus de questions que de réponses, n’ayant pas de données pure et dure. J’avoue ne pas avoir couvert d’autres aspects liés au Kindle et son étui. Voilà justement où se joue la communication verte : avec le peu d’information sur ce produit, j’ai peine à croire qu’il pouvait se qualifier dans la catégorie Eco-Design and Sustainable Technologies. Mais voilà tout le débat autour des gadgets présentés au CES.